Bienvenue sur le site pour parents adolescents et jeunes adultes
Nouveau numéro !!! 077 474 73 37 Facebook :
https://www.facebook.com/groups/jeunesparentsch/
Accueil > Témoignages > Doriane, 18 ans, maman de Kenzo un an

Doriane, 18 ans, maman de Kenzo un an

mardi 25 septembre 2007, par Amandine

Mon envie d’avoir un enfant est arrivée assez tot, vers 13/14ans, quand j’a commencé à avoir des relations serieuses avec des garcons .
Je le desirait plus que tout, mais il fallait tre raisonnable, j’étais jeune, je vivais chez ma mère, j’aimais bien sortir ; et le garcon avec qui j’étais, était bien plus intéréssé par les consoles et son ordinateur, que par des couches et des biberons .
Et puis voyons la réalité en face, je l’aimais certe, mais je n’étais vraiment pas sûre de faire ma vie avec .

Deux ans plus tard, on s’est séparés, trop de jalousie, de possesivité etc ...C’est là que je me suis rendue compte que j’avais fait le bon choix, celui d’attendre .
Même seule, cette idée d’être maman me tracassait, j’y pensait en me levant, comme en me couchant, parfois j’en avais même les symptômes, alors que je n’avais eu aucunes relations, l’idée de porter la vie, et d’aimer un être toute ma vie me turlupinais .

Quelques temps plus tard, je rencontrais un autre homme, completement opposé à mon ex-petit ami .
Il était tendre, attentioné, gentil, bref, l’homme de ma vie (du moins je le pensais).
L’idée de cet enfant devenait de plus en plus forte en moi, je lui en ai parlé, sans grandes convictions, juste pour qu’il sache ce que je ressentais.
Quelques mois plus tard, j’arrêtais ma pillule, non pour avoir un bébé, mais plus parce que de toutes manières, Je l’oubliais tous le temps.

Au bout un mois, un retard de trois semaines, puis mes règles, j’étais assez déçue j’avoue .
Le deuxième mois, pareil, je me suis dit que c’était normal, vu le mois précedent, puis au bout d’un mois je decide de faire un test, et là, positif, tout bascule dans ma tête, je le desire certe, mais j’ai peur.
J’en parle à mon compagnon, on décide de le garder, j’avais 16 ans à cette période .
La réaction de mon entourage fut assez forte, ma mère était avec moi, elle m’a laisser choisir, mon père, aucunes reactions, mais dans la famille, tous pensaient que je fesais une enorme erreur .

J’avais arrété l’école un mois avant de tomber enceinte, pour reprendre autre chose, mais là, je souhaitais me consacrer entièrement à mon fils pendant au moins un an.
Ma grossesse c’est super bien passée, c’est merveilleux de porter la vie.
9 mois plus tard, le 31 Aout 2oo6, je donnais naissance à mon fils, la plus belle chose qui puisse m’arriver, j’étais aux anges.
Peut être trop même, je me consacrait entièrement à lui, et en oubliais le papa, je ne saurais dire d’ou celà est venu, mais je n’arrivais pas, je ne desirais que mon fils .
Quelques mois plus tard, on se séparais, mais en de très bons termes .
J’ai réussi à prouver à tous le monde qu’être maman n’est pas une question d’âge, je l’aime mon fils, je l’aimerais toute ma vie .
J’arrive à gerer me vie de maman, aussi bien qu’une mère de 30 ou 40 ans, il est en manque de rien, et moi non plus .
J’ai réussi à demontrer à tous le monde que j’en étais capable, et j’en suis tellement fière !
Mon fils a un an aujourd’hui, et moi 18 ans, cela fait déjà un an que ce petit être prend tant de place dans mon coeur, certe, ce n’est pas rose tous les jours, c’est dur parfois, très dur !Mais je tiens le coup, j’arrive à combiner bébé et sorties, bien qu’elles deviennent plus rares, et que j’en ai beaucoup moins "besoin" maintenant, ca fait toujours du bien de souffler un peu .
Devenir maman, m’a certainement fait grandir un peu plus, cela m’a fait prendre une certaine maturité, j’ai des responsabilités et je les assument entierement .
Comme quoi, devenir maman n’est pas forcement une question d’âge, mais plutot de désir, de maturité, et d’amour .
D’ailleurs, l’idée d’un(e) deuxieme commence à apparaître hihi .

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Piwik Web 2.0 stats |