Bienvenue sur le site pour parents adolescents et jeunes adultes
Nouveau numéro : 077 474 73 37 Nouveau site en préparation, revenez !
https://www.facebook.com/groups/jeunesparentsch/
Accueil > Témoignages > Anita, maman d’un garçon de 5 ans et d’un petit ange

Anita, maman d’un garçon de 5 ans et d’un petit ange

mardi 8 juin 2010, par Karine

J’étais en études, au Lycée comme vous dites en France. Dernière année, le diplôme se profilait au loin, enfin ! Puis bientôt l’inscription à l’Uni ! waoooou ! Et au mois de septembre, quelques semaines après la rentrée, j’apprends que je suis enceinte. ... ... Que faire ? Dans mon coeur il est hors de question d’avorter : c’est la vie d’un enfant, avorter, pour moi, c’était tuer. ... ... Mais d’un autre côté, ce bébé étant prévu pour quelques semaines avant les exas finaux, je n’aurais pas le diplôme cette année ! Comment faire ? Je n’habite même pas chez mes parents (nous étions en froid, et le sommes toujours, j’habitais chez les parents du papa de mon fils)... C’est imposer un enfant à une famille qui n’est pas la mienne, c’est imposer un enfant au papa qui n’avait même pas de boulot, c’est gâcher mes études, c’est tout chambouler, c’est peut-être gâcher la vie de cet enfant. Si on n’était pas à la hauteur ? Si le papa me lâche ? Si on n’arrive pas à avoir de sous ? Et ma mère ?! Elle va me tuer !
Bref, c’était h-o-r-r-i-b-l-e !

Etant incapable d’avorter, j’ai gardé cet enfant : ’’coûte que coûte’’ !

J’ai pris mes rames, et j’ai ramé. J’étais au milieu de l’océan, je ne voyais rien aux alentours, pas une seule rive. Mais j’ai ramé. Je ne savais pas quelle direction prendre. J’ai ramé.

Je me suis dirigée vers les aides sociales, j’ai mis mon année scolaire en pause, j’ai attendu les 3 mois passés pour annoncer à ma mère (pour être sûre qu’elle ne me convainque pas d’avorter) (et heureusement que j’ai attendu). Le père m’a suivie. Il a cherché du boulot, on a cherché un appartement via le social. On a attendu. On a galéré.

L’enfant est né.

Puis on a trouvé : un appartement (quand mon fils avait 5 mois), un boulot pour le papa, des aides au social ! On s’en est sortis. On avait du mal à boucler les fins de mois. Parfois on faisait les fonds de placard. Mais finalement, on était bien. Mon fils était super heureux ! C’était un petit garçon très joyeux, très souriant, drôle !
Une sortie au parc par jour, une promenade par-ci, un pic-nique par-là, beaucoup de bisous, beaucoup de câlins, cela suffisait pour qu’on soit bien !

1 an et demi plus tard, je tombe enceinte du 2ème. Avec le papa, on était en crise. Cela devenait impossible. A savoir qu’il m’a toujours trompé, il m’a souvent menti. Et là, il était suicidaire. Comment faire avec 2 enfants dans les bras, seule, sans travail, sans études (j’avais toujours pas terminé mon lycée...) ? Comment leur dire que leur père s’est donné la mort, qu’il n’a même pas voulu voir naître son 2ème enfant ? J’en étais incapable... ... ... J’ai décidé d’avorter.
Je l’ai regretté. Depuis l’instant où je l’ai pensé. C’est, pour moi, la plus grosse erreur de ma vie. Je n’ai pas eu le courage de prendre mes rames cette fois-là. Quelle erreur ! J’ai été lâche... J’y pense tous les jours de ma vie, c’est un deuil pour moi que je n’arriverai pas à surmonter. Cela fait plus de 3 ans et je ne m’en suis toujours pas remise.

Enfin, voilà. Aujourd’hui mon fils a 5 ans. Il est entré à l’école. Il est toujours aussi joyeux, toujours aussi drôle ! Il m’apporte un bonheur infini ! C’est ma vie, ma raison d’être !
Je suis séparée du papa depuis bientôt 2 ans. Je suis en couple depuis plus d’un an avec un homme merveilleux qui m’aime et qui aime mon fils. Nous sommes mariés, et je suis enceinte de jumeaux.
Je termine cette année mon Lycée en cours du soir, je suis entrée en exas hier, et si je l’ai, Dieu que je serai fière ! Avoir galéré toutes ces années, avec mon fils qui m’a soutenue et m’a emplie de courage, pour enfin avoir eu mon diplôme ! Ca a tardé, mais peu m’importe ! Si c’était à refaire je le referai, sans aucun regret. Enfin, si, j’aurais gardé mon 2ème enfant.

J’ai écrit mon témoignage comme je le ressentais. Ce n’est en aucun cas une incitation à garder ton enfant ou pas.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Piwik Web 2.0 stats |