Bienvenue sur le site pour parents adolescents et jeunes adultes
Nouveau numéro : 077 474 73 37 Nouveau site en préparation, revenez !
https://www.facebook.com/groups/jeunesparentsch/
Accueil > La vie de tous les jours

La vie de tous les jours

mercredi 10 janvier 2007, par Karine

... à la maison

Si tu habites chez tes parents, définis bien les rôles de chacun. Veille par exemple à toujours garder ton rôle de maman et de ne pas laisser la tienne prendre ta place. Le mieux serait d’en discuter tranquillement avec elle, même avant l’arrivée du bébé. L’harmonie entre les différents membres de ta famille ne sera peut-être pas toujours très bonne, mais chacun doit faire des efforts pour que tout se passe bien.

Il est clair que tu peux aider aux tâches ménagères et à la cuisine. Le simple fait de faire ta lessive te rendra plus indépendante et responsable. Il est primordial que tes parents te fassent confiance ; pour cela, ils doivent voir dans ton comportement que tu te prends en charge. Vivre chez
ses parents comporte de gros avantages. Si les rôles sont bien définis, ce peut-être un véritable coup de pouce avant de pouvoir s’offrir l’indépendance.

Si tu vis seule ou avec le père de ton enfant, les données sont quelque peu différentes. Tu auras plus de libertés, mais aussi plus de devoirs. L’organisation devient alors très importante. Tu auras à gérer le ménage, la cuisine et l’enfant, peut-être aussi la vie de couple. Rien ne doit être négligé, sans quoi ton bien-être risque d’en pâtir. Il faut quelques mois pour trouver son rythme, mais l’indépendance récompense les efforts fournis. A toi de savoir si tu peux ou non vivre seule. Il est nécessaire d’être indépendant financièrement pour emménager ou d’être fortement soutenu.

Il existe des foyers pour jeunes mamans et des familles d’accueil. Peut-être que cette solution te convient mieux. Renseigne-toi dans ta commune, au service social ou aux organismes d’aide pour femmes enceintes (certaines adresses se trouvent sur ce site).

... à l’école

Expérience faite, les camarades de classe n’ont pas toujours envie d’entendre parler de ton enfant. Je sais, c’est dur, mais évite de leur en parler trop souvent. Parles-en plutôt avec tes véritables amies ou à ceux qui montrent régulièrement un intérêt pour ton bébé.
Toutefois, je pense qu’il n’est pas utile de cahcer ton statut de maman... Assumer qui on est, c’est le premier service qu’on peut rendre à nos bouts de chou ! Cacher son état de maman peut faire croire à l’enfant que l’on a honte de lui. Une maternité discrète mais affirmée, je pense que c’est le bon milieu !

Si parfois tu n’arrives pas à faire tous tes devoirs, n’aie pas peur de dire que, ma foi, ton bébé te prend aussi du temps et qu’il a la priorité.
Toutefois, n’exagère pas. Faire tes devoirs te rend service, ça te permet d’avoir moins à travailler la veille des examens.

Montre aussi que tu es une fille responsable et mature. Essaie d’être particulièrement attentive en classe, cela réduira le temps de tes devoirs à domicile.Si possible, fais ton travail pendant les siestes de ton enfant. Tu profiteras ainsi plus de sa présence lorsqu’il sera réveillé.

... en sortie

Rien ne t’empêche de sortir le soir, de temps en temps. Tu trouveras sûrement quelqu’un d’accord de faire quelques heures de baby-sitting, qu’il s’agisse d’une voisine, d’une cousine, de ton petit frère ou d’une copine de classe. Sortir, fréquenter des jeunes de ton âge ne peuvent pas te faire de mal. Cela te permettra de déconnecter et de mettre tes soucis de mère de côté.

Juste une chose : n’exagère pas non plus. Ton enfant a aussi besoin de toi et le temps que tu passes avec lui est un véritable cadeau. Le sourire d’un enfant est le meilleur moyen pour remonter ton moral ! Le meilleur moyen est de partir une fois les enfants couchés (à condition toute fois de les prévenir qu’on va partir et que ce sera tel ou telle qui sera là pour eux...).

Ne te laisse pas impressionner par les regards désapprobateurs. Ils se basent sur les préjugés, n’ont souvent pas eu d’enfants et croient qu’un parent responsable se doit de rester à la maison... C’est tout faux. Justement, des parents qui ne sortent pas accumulent la tension et finissent par en vouloir à leurs enfants, qui pourtant n’y sont pour rien... Il n’est écrit nulle part qu’il faille s’enfermer pour être à la hauteur !!!

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Piwik Web 2.0 stats |